C'est vous qui le dites ! Norvège

Le tour du Jotunheimen

Stéphane a parié de faire le tour du parc national de Jotunheimen en sept jours.  De Gjendesheim au lac de Gjende, il va faire un parcours de ski de randonnée nordique. Voici son périple et ses impressions !

Cette itinérance à la découverte du parc du Jotunheimen s’est déroulée sur 7 jours, du 12 au 18/04 derniers. Le point de départ et d’arrivée était situé à Gjendesheim, à l’extrémité Est du lac de Gjende.

La boucle, jalonnée quotidiennement par des refuges DNT pour y faire étape, s’est faite en ski de randonnée nordique, pulka et en autonomie pour ce qui est de la nourriture. Les étapes journalières se sont étalées sur des distances assez courtes de 18 à 26 km, avec des dénivelés allant de gain quasi nul (cela concerne la première étape qui sillonne l’intégralité du lac de Gjende) jusqu’à un cumul maximum de 550 mètres.

Pause sous le glacier Styggehobrean

Pause sous le glacier Styggehobrean

Les conditions météo ont été assez variées. Même si globalement elles ont été plutôt favorables, les températures ont atteint ponctuellement des minimas largement négatifs (-15°C) et les précipitations soutenues de neige du dernier jour ont dignement clôturé l’itinérance…

En cette fin de saison, l’enneigement a été satisfaisant, sans plus. Le manteau neigeux sur certaines portions, notamment les plus basses ou les plus exposées au soleil, était passablement indigent. Cependant en louvoyant un peu sur ces rares portions, il a toujours été possible de faire glisser sans difficultés la pulka et les skis.

Col anonyme au dessus de la Storutladalen

Col anonyme au dessus de la Storutladalen

Certaines fins d’étapes les plus courtes, ont laissé le temps et la possibilité d’entreprendre l’ascension de quelques sommets, notamment celle du Glittertind. L’ascension et la descente de ses versants débonnaires ne représentent aucune réelle difficulté pour peu que l’on soit à l’aise en descente. C’est d’ailleurs dans l’optique de ces quelques ascensions/descentes que les skis choisis pour cette itinérance avaient des lignes de côtes assez larges (Fischer S-Bound 98).

Les refuges de ce parc national très prisé par les amateurs de plein air, ont, d’une manière générale, une grosse capacité d’accueil. Ce sont très souvent de véritables petits hameaux qui regroupent plusieurs corps d’habitation. À ce moment de la saison, la plupart étaient fermés. L’hébergement en self-service étaient de ce fait assurés par des refuges connexes, plus petits et donc plus agréables, plus accueillants, plus intimistes que les grosses structures qui tiennent plus du refuge-hôtel…

Refuge d'Olavsbu

Refuge d’Olavsbu

Refuge de Gjendebu

Refuge de Gjendebu

Le cheminement s’est déroulé pour l’essentiel le long de vallées qui rendent l’orientation aisée, en franchissant de petits cols peu élevés et au dénivelé souvent progressif (ce qui n’exclut pas quelques portions d’itinéraire assez soutenues comme par exemple la montée au dessus de Spiterstulen ou la descente qui mène à Skogadalsböen).

Montée au dessus de Spiterstulen

Montée au dessus de Spiterstulen

Hormis de grands lacs qui parsèment le parc, ce territoire est sillonné par de larges vallées entourées de sommets aux silhouettes très alpines, souvent marquées par des arêtes effilées et aériennes. Leurs versants sont parfois très exposés et quelques glaciers renforcent encore cette ambiance alpine, même si l’ensemble se caractérise par des altitudes plutôt faibles et dépassant péniblement 2 000 mètres.

Lac de Bygdin

Lac de Bygdin

Les plus hautes montagnes de Norvège et de Scandinavie trônent au cœur du Jotunheimen. Les plus emblématiques étant le Galdhøpiggen (2 469 m) et Glittertind (2 464 m). D’autres hôtes plus discrets sillonnent ce parc : lagopèdes, rennes, lynx, cerfs, gloutons pour les plus notables. Mais au final et sans compter les lagopèdes qui font partie pour ainsi du paysage, seules des traces de glouton toutes fraîches ont trahi cette présence animale.

Traces de renard le long de la Vesladalen

Traces de renard le long de la Vesladalen

Carnet de route :

  • Etape 1 : Gjendesheim – Gjendebu (18 km / 0 m déniv. +)
  • Etape 2 : Gjendebu – Fondbu ( 19 km / 500m déniv. +)
  • Etape 3 : Fondbu – Skogadalsböen ( 23 km / 400m déniv. +)
  • Etape 4 : Skogadalsböen – Olvasbu (19 km / 500m déniv. +)
  • Etape 5 : Olvasbu – Spiterstulen (26 km / 370m déniv. +)
  • Etape 6 : Spiterstulen – Glitterheim (18 km / 550m déniv. +)
  • Etape 7 : Glitterheim – Gjendesheim (23 km / 460m déniv. +)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *