C'est vous qui le dites ! France Vidéos

Escapade en Bourgogne avec un tricycle couché HPvelotechnik Scorpion

Mtriclin est notre partenaire privilégié ! Il partage avec nous notre passion du plein air, du ski de randonnée nordique, du bivouac et de la grande itinérance. Plus qu’un partenaire, il fait parti du team Aventure Nordique, puisque c’est lui qui est à la manœuvre pour la construction et la maintenance du site web de la boutique…

Après des semaines et des semaines de codage HTML, il a bien mérité son escapade en Bourgogne 😉 Mtriclin est toujours à l’affut de nouvelles sensations. Après ses virées en vélo tandem Pinohase, il s’essaye au tricycle couché grâce à son nouveau jouet le Trike Scorpion de HPvelotechnick. Pour tester la bête, il a choisi une itinérance au nord de la Bourgogne. Il nous fait par de ses premières impressions…

 Premières impressions du Trike >> Cliquez sur l’image pour visualiser la vidéo.

 

« Quelques années auparavant, j’avais pu réaliser le parcours intégral du tour de la Bourgogne en vélo droit. Je m’étais alors promis de revenir visiter la partie nord de la Bourgogne, la plus sauvage à mon avis. Peu avant le début de l’été, j’ai  enfin pu réaliser cette escapade pendant 4 jours avec un vélo couché de randonnée. Si les conditions climatiques ont été mitigées ;  beaucoup de vent, des journées nuageuses avec quelques éclaircies et des orages violents, des températures fraiches, le plaisir de randonnée était toujours intact !

Au cours de cette randonnée, j’ai pu découvrir le trike Scorpion de la marque allemande HPvelotechnick.  Ce trike (deux roues devant – une roue derrière) est destiné à la grande itinérance et il est équipé pour voyager au bout du monde, si l’envie est là ! : moyeu Rohloff à 14 vitesses, disque hydraulique Magura Louise, amortisseur DT Swiss, éclairage SON-Edelux. Muni de deux sacoches et de deux sacs étanches Ortlieb, j’ai pu apprécier le confort du trike en randonnée et tester en conditions « estivales » le matériel distribué par le magasin Aventure nordique : tente Hilleberg Nammatj 3 GT, réchaud à bois Kunzi avec bruleur à alcool Trangia, tapis de sol Therm-A-Rest, etc …

 

 

Si l’utilisation du trike semble très facile lors de la première prise en main, il n’en est rien ! Les  muscles du corps travaillent différemment sur un vélo couché et il m’a fallu près de 200 kilomètres pour ne pas trop solliciter les muscles des jambes et faire disparaitre une douleur articulaire à un genou. Ne jamais forcer et sélectionner le bon rapport du Rolhoff pour soulager les articulations au démarrage. Pour apprécier le confort de la suspension du trike Scorpion, un réglage précis de l’amortisseur DTswiss (réglé ici à 9 bars) est nécessaire pour adapter le trike à son chargement complet. J’ai été surpris de constater que si l’amortisseur apporte un vrai plus des que le terrain est accidenté (par exemple le canal de bourgogne entre Laroche Migennes et Tonnerre), il est inutile d’en abuser. Bloquer  l’amortisseur  en position statique est presque nécessaire sur les  routes qui disposent d’un revêtement correct tant le confort est déjà excellent sans suspension.  En côte, le blocage évite les phénomènes de pompage même s’ils sont presque insensibles en tant normal.

Le double plateau 38-52 dents apporte un vrai plus avec le Rolhoff (pignon de 13 dents) en voyage. La plage de développement a été élargie de 1.5m – 7,6 mètres à 1.2m -8.9 mètres. Cette nouvelle plage est, à mon sens,  le minimum pour la randonnée « avec bagages ». Le Rohoff seul ne suffit pas avec le couple plateau -pignon 52 -15 dents d’origine.  Ainsi modifié, toutes les côtes sont accessibles même les plus pentues.

Le comportement sur route du trike est ludique, facile mais un accident est toujours possible. Si vous êtes chargé, très chargé (attention à la répartition des masses lourdes), le trike peut devenir vite instable en virage si vous tournez brusquement en freinant de façon inappropriée. Avec l’habitude, ce risque devient inexistant si on anticipe les virages et que le freinage est effectué de façon symétrique. Par ailleurs, le design du siège est vraiment ergonomique et la fatigue après une journée de randonnée inexistante au niveau du dos. Une renaissance après des années de voyage en  vélo droit !

 

 

Voilà quelques impressions positives du trike Scorpion après 300 kilomètres de chemins de halage, de piste cyclable ou de petite route dans la campagne bourguignonne.  Essayez le Scorpion, c’est être piqué immédiatement à son charme et à son caractère de randonneur. Vous voyagerez  tranquillement mais loin et votre dos sera préservé des mauvaises surprises de la route. La vitesse moyenne en randonnée est aussi plus faible que sur un vélo droit (15 km de moyenne sur le plat et 5km en côte) mais le plaisir de la randonnée ne se limite à des chiffres et des moyennes … »

 

Liens utiles :
Site du constructeur du Trike : www.hpvelotechnik.com
Site web de Mtriclin dédié au tandem couché Pino : www.pinohase.fr

Vous aimez nos vidéos « en situation » ? Consultez notre compte Aventure Nordique sur Youtube !

Bonnes itinérances !

1 commentaire

vacances vélo

Bonjour,
Merci de nous faire partager vos aventures, les paysages sont comme à chaque fois magnifiques et surprenants.
C’est un vrai plaisir de suivre vos escapades, on voyage depuis son PC.
Continuez ainsi !

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *